La construction de la tour Eiffel

Il aura fallu très exactement 2 ans deux mois et 5 jours et 200 ouvriers sur le chantier pour construire la tour Eiffel.

Les piliers nord et ouest de la tour Eiffel sont situés à proximité de la Seine. Cela a posé de sérieux problèmes pour leurs fondations lors de la construction de la tour Eiffel : il fallait en effet un sol stable pour bâtir la tour.

Le chantier démarre le 28 janvier 1887. On creuse d’abord un grand trou pour les fondations.

construction des piliers de la tour Eiffel

Utilisation de caissons

L’utilisation de caissons permettra aux ingénieurs d’Eiffel de relever ce défi et d’éviter des infiltrations d’eau tout en renforçant les fondations par ajout de maçonnerie et de béton. Les fondations sont ainsi assurées en quatre mois seulement et les piliers s’élèvent enfin.

La construction des quatre piliers prend à elle seule plus d’un an. Gustave Eiffel n’a plus beaucoup de temps pour achever le chantier. River des milliers de poutrelles jusqu’au sommet de la tour est un travail colossal.

Et pour que la tour ne penche pas, la disposition des quatre piliers doit être parfaite.

La jonction du premier étage de la tour Eiffel

En effet, l’un des moments des plus délicats de la construction de la tour Eiffel aura sans doute été la jonction du premier étage car il a fallu que les quatre piliers se rejoignent exactement au même niveau et au millimètre près et si cela n’avait pas été le cas, probablement que la tour n’aurait jamais pu être terminée. Cette affaire a pu voir le jour grâce à l’utilisation de boites à sable qui ont jouées le rôle de vérins hydrauliques pour ajuster le niveau des piliers les uns par rapport aux autres qui ont ensuite été enlevé.

contruction de la tour Eiffel

Le premier étage achevé

Après la jonction du premier étage, la tour est montée comme un Méccano géant, chacune des 18 000 pièces est dessinée et calculée avant d’être tracée au dixième de millimètre par les ingénieurs et assemblée en usine à Levallois-Perret à côté de Paris, siège de l’entreprise Eiffel.

Ses équipes effectuent la plupart des travaux d’assemblage au sol. La structure métallique est donc ainsi préfabriquée à l’usine Eiffel à quelques kilomètres du site et c’est par la seine que Gustave Eiffel achemine ces éléments assemblés jusqu’au chantier. Là ils sont hissés et assemblés par des treuils et grues à vapeur. Au sommet, il installe deux grues dos à dos : ainsi, l’une sert de contre poids à l’autre et réciproquement.

Une fois l’édifice achevé, Gustave Eiffel recycle astucieusement les grues en ascenseurs.

La construction de la tour Eiffel s’achève à temps

C’est la très grande précision du dessin, de la fabrication des pièces et de l’assemblage qui a permis de mener à bien la construction de ce chantier qui s’achèvera seulement 26 mois après son commencement, le 31 mars 1889 pour l’inauguration de l’exposition universelle.

Un tiers seulement des 2 500 000 rivets que comprend la tour Eiffel ont été directement posés sur le site.

La charpente métallique pèse quant à elle au final 5 300 tonnes. On arrive au chiffre de 10 100 tonnes en y ajoutant le poids des bâtiments et des ascenseurs soit à peine le poids d’un immeuble de 4-5 étages, ce qui est une réelle performance pour un bâtiment de cette hauteur.

En terme de technologie française avancée, effectivement la tour Eiffel resta « la plus haute structure du monde » pendant 41 ans, c’est-à-dire jusqu’à la construction en 1930, du Chrysler Building (319 m), à New York.

Son inscription aux monuments historiques eut lieu le 24 juin 1964, et elle est également inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991.

Pour partager cet article :